Ce 22 mars qu’on n’oubliera jamais

BRUXELLES, le 22 mars 2016. Il est 8h quand le son de mon réveil me tire du sommeil. 8h27 quand je fini par me lasser de la fonction snooze. Bon, c’est pas aujourd’hui que j’arriverai a l’heure au boulot mais ça m’arrive rarement donc jusque là, je reste dans la norme.

Ouverture du téléphone. Un message d’une amie et voisine qui me demande si je peux lui amener un chargeur avant de partir au boulot. Bah! En retard pour en retard, j’accepte. Une rapide douche, et je me mets en route. Après 10 mètres, je reviens sur mes pas : j’ai oublié mon portefeuille. Je remonte deux étages à pied pour me rendre compte qu’il est, en définitive, bien dans ma poche.

Petit crochet par chez ma voisine, brin de causette et direction la station Merode. Sur les quelques mètres qu’il me reste a faire, je dégaine mon téléphone pour constater qu’un ami vient de poster un article de la BBC. Deux explosions ont retenti a l’aéroport de Zaventem. Les détails font défaut, on ne parle pas encore vraiment d’attentat mais l’article ne manque pas de préciser, presque au titre de sous-entendu, que « des cris en arabe et des coups de feu » ont précédé les explosions. Le ton est donné. Continuer la lecture

Attaque du Thalys : ce que la fiction nous dit des dangers du repli sécuritaire

LONDRES, début du XXIe siècle. Trois attaques bactériologiques, présentées comme l’œuvre d’extrémistes religieux, frappent simultanément une station de métro, l’école primaire de Sainte Mary et la station d’épuration de Three Waters, causant la mort de milliers de citoyens britanniques. Aveuglée par la peur, la population se réfugie dans le giron accueillant du parti Norsefire, qui promet de rétablir la sécurité de ses concitoyens face à la menace terroriste. Les recettes proposées ? Fermeture des frontières, écoutes téléphoniques, couvre-feu, contrôle de l’orientation sexuelle et religieuse et, de manière générale, recul des libertés individuelles.  Le parti obtint 80% des voix aux élections suivantes, décréta l’état d’urgence et se maintint au pouvoir jusqu’à un salutaire sursaut de conscience populaire, une veille de 5 novembreContinuer la lecture