Attaque du Thalys : ce que la fiction nous dit des dangers du repli sécuritaire

LONDRES, début du XXIe siècle. Trois attaques bactériologiques, présentées comme l’œuvre d’extrémistes religieux, frappent simultanément une station de métro, l’école primaire de Sainte Mary et la station d’épuration de Three Waters, causant la mort de milliers de citoyens britanniques. Aveuglée par la peur, la population se réfugie dans le giron accueillant du parti Norsefire, qui promet de rétablir la sécurité de ses concitoyens face à la menace terroriste. Les recettes proposées ? Fermeture des frontières, écoutes téléphoniques, couvre-feu, contrôle de l’orientation sexuelle et religieuse et, de manière générale, recul des libertés individuelles.  Le parti obtint 80% des voix aux élections suivantes, décréta l’état d’urgence et se maintint au pouvoir jusqu’à un salutaire sursaut de conscience populaire, une veille de 5 novembreContinuer la lecture

Advertisements

Question à un franc : puis-je boire une bière en conduisant ?

Il y a peu, alors que nous arpentions entre amis une nationale ensoleillée en direction des Ardennes, se posa soudain une question incongrue mais néanmoins d’importance capitale sur le moment : le conducteur peut-il (juridiquement) s’ouvrir une bière avant que nous ayons atteint notre destination ?

Quelqu’un a-t-il une idée ? Oui bien les bons conseils du commandant de gendarmerie qui figurait en couverture de votre manuel de conduite ne sont déjà plus qu’un lointain souvenir ? Continuer la lecture

L’encadrement pédagogique alternatif, ou comment un (cours de) rien a failli raviver la guerre scolaire

Classroom

Juste avant les vacances parlementaires, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (a.k.a « La Communauté française ») a définitivement approuvé le projet de décret instaurant, dans l’enseignement officiel, un mécanisme de dispense pour les élèves ne souhaitant assister ni à un cours de religion, ni au cours de morale. Ce dispositif, qui constitue l’aboutissement de plusieurs mois de débats houleux, entrera en vigueur dès la rentrée scolaire prochaine.

Comment a-t-on pu en arriver là ? La tension étant retombée, l’occasion nous semble adéquate de tenter d’y voir un peu plus clair… Continuer la lecture